Extrait hydroglycériné et macérat huileux de violettes

Publié le par Françoise

Les dernières fleurs qui ont attiré mon attention dernièrement : les violettes qui poussent chaque année plus nombreuses dans mon jardin. Je suis donc allée voir si cette jolie fleur avait quelque intérêt en cosméto.

Utilisée pour son parfum, cette fleur est aussi comestible. On peut la consommer en infusion, ou en sirop pour calmer angine, rhume ou bronchite. Elle peut aussi apaiser les yeux, les rhumatismes, la sécheresse cutanée, l'eczéma.... Vous trouverez plus d'informations ICI si ça vous intéresse.

Certains sites vendent d'ailleurs des fleurs de violettes séchées pour des préparations cosmétiques ou autres...

Dans les soins pour la peau elle est adoucissante, apaisante et émolliente, ce sont ces vertus-là qui m'intéressent.

J'ai fait 2 préparations différentes.

1 ) Un macérat (ou extrait) hydroglycériné.

L'extrait pourra être utilisé dans une crème par exemple. On peut l'incorporer à la phase aqueuse en début de préparation ou l'introduire à la fin avec les autres ajouts.

On pourra aussi l'incorporer à une lotion, pour son action adoucissante.

Il ne faudra pas dépasser 20 % d'extrait dans les préparations (pour ne pas dépasser 10 % de glycérine comme c'est préconisé, afin de ne pas obtenir l'effet inverse, à savoir un effet desséchant).

--> Ici j'ai utilisé des fleurs fraîches.

Préparation :

  • Je fais un mélange eau/glycérine à 50/50 ( ici 35 g de chaque).
  • Je place les fleurs ( 5g ) dans un bocal.

  • J''y ajoute l'eau et la glycérine, et 0,45 g  de Cosgard pour la conservation (soit 0,6 %). 

  • Je laisse reposer 2 semaines, puis je filtre la préparation avec un chinois.

Les fleurs n'ont évidemment pas le même aspect une fois la macération terminée, mais aucune trace de moisissure.

  • Je m'aide d'une cuillère pour presser les fleurs afin d'extraire tout le jus.

  • J'étiquette le pot (ou flacon) sans oublier d'indiquer la date, et je le conserve au réfrigérateur.

1) Le macérat huileux.

J'ai choisi de le faire avec de l'huile d'argan pour avoir un macérat qui soit aussi une bonne base antirides, on peut en choisir une autre selon ses besoins.

--> Là j'ai d'abord fait sécher les fleurs comme c'est conseillé dans ce type de macérat, pour éviter tout risque de moisissure.

Préparation :

Il suffit de mettre les fleurs séchées dans un pot, de recouvrir d'huile et de fermer le pot. On laisse reposer 3 ou 4 semaines, en remuant le pot régulièrement, puis on filtre.

On peut ajouter 0,2 % de vitamine E pour conserver plus longtemps ce macérat. 

Tout simple...

Voilà, j'ai mes 2 macérats, il ne me reste plus qu'à préparer une super crème (◠‿◠) 

 

Publié dans Ingrédients, Soins visage

Commenter cet article

anais anais 15/05/2017 11:09

j'ai lu attentivement merci framboise bleue
vous faites des merveilles.

Françoise 30/05/2017 20:12

Des merveilles, je ne crois pas, je suis simplement passionnée ^^
Merci en tout cas pour ce gentil commentaire !

viv25 03/04/2017 09:22

Quel plaisir de voir revenir ces petites fleurs dans les jardins ! quel plaisir aussi ça doit être d'en faire un macérat maison...ça me donne plein de bonnes idées, merci :-)

Françoise 03/04/2017 20:17

Oui c'est un réel plaisir (◠‿◠)
Merci à vous de votre visite !