Macérat hydroglycériné et macérat huileux de Lierre grimpant

Publié le par Françoise

Aujourd'hui je vous parle encore d'une cueillette, mais faite directement dans mon jardin !

Ayant du lierre grimpant qui pousse sur certains arbres, je me suis dit qu'il était un peu bête de continuer à commander cet extrait alors que je pouvais le faire (comme pour le macérat de Bellis, qu'on trouve partout...)

J'ai hésité entre le macérat huileux et le macérat hydroglycériné. Chez Aroma'Zone ils indiquent dans la fiche de leur extrait qu'il est plus concentré sous forme aqueuse (eau + glycérine) qu'en macérat huileux.

J'ai consulté pas mal de sites, de blogs... Certaines mettent davantage d'eau que de glycérine, d'autres davantage de glycérine, les pourcentages varient... Pour ma part j'ai retenu la recette du macérat d'après Caly. Voilà ce qu'elle conseille :

"Il faut faire un mélange d’eau et de glycérine à part égale, c’est-à-dire 50% de chacun, auquel on ajoute la plante à macérer. Pour une part de plantes utilisée, on ajoute 4 parts du mélange hydroglycériné. Un extrait glycériné contient donc 50% de glycérine, vous pouvez l’utiliser  à hauteur de 20% au maximum dans vos préparations cosmétiques (afin de ne pas dépasser 10% de glycérine dans la préparation finale auquel cas celle-ci devient asséchante). D’ une manière générale, il faut faire un mélange d’eau et de glycérine à 50/50."

J'ai lu aussi à propos du lierre qu'il s'utilise coupé en petits morceaux pour pouvoir libérer ses actifs. 

Ma préparation pour le macérat hydroglycériné :

  • Après la cueillette j'ai d'abord rincé et égoutté les feuilles, puis je les ai plus ou moins hâchées ( j'ai fait ça aux ciseaux...).

 

  • J'en ai mis 20 g dans mon pot (désinfecté au préalable).

  • J'ai ajouté 40 g d'eau et 40 g de glycérine, et du cosgard pour la conservation (0,6 % donc 0, 6 g).
  • Il ne me reste plus qu'à attendre entre une et trois semaines, en laissant mon pot à l'abri de la lumière, et en le remuant régulièrement.
  • Puis je filtrerai et je pourrrai utiliser ce macérat comme dans mon gel minceur sans huiles essentielles, ou en phase aqueuse d'une crème pour lutter contre la cellulite.

Il a aussi d'autres vertus (il serait cicatrisant, calmant), à voir ICI par exemple.

Facile et sympa de faire soi-même ses ingrédients quand il s'agit de plantes si simples à trouver près de chez soi ! (✿◠‿◠)˙·٠•●♥  

Macérat huileux

Comme j'en ai cueilli pas mal, j'ai finalement fait aussi un macérat huileux. De nombreuses marques en vendent, il doit être également bien sympa...

J'ai laissé sécher les feuilles, puis je les ai brisées et les ai mises dans un pot que j'ai ensuite rempli d'huile, de façon à recouvrir complètement le lierre. J'ai utilisé les HV de sésame et de macadamia (circulatoire) qui sont pénétrantes, pas trop grasses à l'application...

C'est parti pour un minimum de 3 ou 4 semaines de macération.

Un peu plus de 3 semaines après : Mon macérat hydroglycériné est prêt ! On voit bien sa couleur dans le bocal dans lequel je l'ai filtré. Je l'ai ensuite transvasé dans un flacon ambré pour le conserver, au réfrigérateur. Je suis contente, je vais pouvoir me faire un petit lait raffermissant dont la recette trotte déjà dans ma tête (◠‿◠)    

     

J'ai fait un petit récapitulatif avec le résultat de mes différents extraits,  c'est ICI si ça vous intéresse...

Macérat hydroglycériné et macérat huileux de Lierre grimpant
Macérat hydroglycériné et macérat huileux de Lierre grimpant
Macérat hydroglycériné et macérat huileux de Lierre grimpant

Publié dans Ingrédients, Corps

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Bonjour ! Votre blog est une véritable mine d'or !! Une petite question concernant les feuilles de lierres et pâquerettes ou autre, comment faire pour être sûr d'utiliser la bonne espèce ?<br /> Hâte d'essayer tout cela !!<br /> Merci beaucoup pour votre travail,
Répondre
T
Bonjour ! J'ai tenté le macérât hydroglycériné de lierre, mais malgré les proportions (5x plus de mélange eau - glycérine que de lierre) c'est loin de recouvrir tout mon lierre, donc je me demande si ça va être efficace. Est-ce que je dois rajouter du mélange eau glycerine jusqu'à ce que ça le recouvre, ou bien laisser tel quel et le temps fera son oeuvre? Merci d'avance pour la réponse.
Répondre
F
Bonjour!<br /> Si je comprends bien c'est donc un peu moins concentré que le mien, puisque mon mélange eau/glycérine est 4 fois + important que le poids du lierre; et le lierre n'est pas complètement recouvert... Est-ce que ce ne sont pas les morceaux de lierre qui remontent?<br /> Sinon oui, vous pouvez ajouter un peu de mélange...vu la couleur du mien, même moins concentré à mon avis ce sera efficace. Si vous décidez de laisser comme ça, pensez bien à remuer le pot régulièrement pour que toutes les parties du lierre soient en contact du mélange. <br /> A vous de voir, bonne préparation (◠‿◠)<br />
A
j'adore vos recettes beauté
Répondre
T
Bonjour, et merci pour votre réponse! Finalement, de la moisissure est apparue sur les morceaux de lierre qui flottaient malgré le cosgard et le fait de remuer. Donc j'ai cueilli d'autres feuilles de lierre et ai tout recommencé, mais en les découpant davantage et en les mettant dans un pot plus petit, et j'ai assez de mélange hydroglycériné pour tout recouvrir sauf que cette fois-ci, les morceaux flottent. Mais ça a l'air mieux car il y a déjà une belle coloration du mélange alors que ça ne fait que deux jours. Je croise les doigts :-)
F
Merci pour ce gentil commentaire !
A
Coucou Françoise,<br /> c'est très intéressant mais il faut du lierre et j'en ai malheureusement pas :( <br /> Ton article va intéresser pas mal de personnes.<br /> Bon après-midi bizzz
Répondre
F
On en trouve facilement en se promenant, dans les jardins ou dans la nature, ça pousse un peu partout ce truc-là (^‿^)<br /> Mais c'est vrai que ce n'est pas toujours possible, surtout si on est dans une grande ville et qu'on en sort peu... <br /> <br /> Bonne fin d'après-midi, bises et au plaisir !
A
Bonjour,<br /> Est-ce qu'on peut l'utiliser pur ?
Répondre
F
Bonjour,<br /> <br /> Sur le site d'Aroma'Zone le dosage conseillé est de 5 à 50%. <br /> Ici il est composé de 50 % de glycérine. Or il est préconisé de ne pas mettre + de 10 % de glycérine dans un produit, au risque d'assécher la peau, et même d'avoir un effet collant...<br /> Il vaut donc mieux l'utiliser dans un lait, une crème, un gel... Comme dans mon gel minceur sans huiles essentielles par exemple. Une recette de lait anti-capitons avec cet extrait est à venir aussi ^^<br /> <br /> Bonne journée, merci de votre visite !
V
Très simple à faire en effet, et économique ! J'aime faire des macérâts, huileux ou glycérinés. Pour le mode opératoire, je fais exactement comme toi, et je l'inclus aussi dans un gel minceur ! Parfois, dans le macérât, j'ajoute des feuilles séchées de vigne rouge pour leurs propriétés veino-toniques et circulatoires, ça fait du 2 en 1. Par contre, pour ce qui est du macérât huileux, j'ai lu je ne sais plus où qu'il fallait utiliser la méthode à chaud, car étant donné l'épaisseur des feuilles, les actifs sont plus difficiles à extraire. A vérifier !
Répondre
F
Super pour la vigne ! (Sinon j'ai aussi quelques pieds de vigne à raisin noir, mais il me semble que les feuilles de celle-là ne virent pas au rouge à l'automne.)<br /> <br /> Je crois que tu as raison pour le macérat huileux de lierre, elles semblent coriaces ces feuilles-là ! On verra, tant pis...<br /> En revanche pour le mélange eau/glycérine, deux jours après il est déjà bien coloré. Je suis trop contente de ce mode de préparation, qui est nouveau pour moi. <br /> <br /> Merci à toi pour ta réponse, et pour tes partages réguliers d'expérience et de connaissances !
V
Oui, c'est bien la vigne grimpante qui devient rouge en automne et qui pert ses feuilles après. Je ne savais pas pour l'othographe de macérat, merci pour la précision, on en apprend tous les jours ! Bonne journée !!
F
Pour la vigne rouge il faut que je me renseigne. C'est la vigne en fin d'été, quand elle se colore en rouge, ou une espèce particulière?<br /> J'en ai chez moi, de la sauvage et d'autres pieds que j'ai plantés, pour les faire grimper sur un grillage comme brise-vue.<br /> Je vais regarder mieux, et si c'est le cas j'en ferai aussi cet automne.<br /> <br /> Concernant le macérat huileux, je ne sais pas pour la méthode à chaud... A vérifier, oui. Maintenant que je l'ai mis en pot, et comme j'y ai ajouté de la vitamine E, je vais le laisser tranquille un maximum... Et je l'utiliserai quand même, dans un lait corporel par exemple je ne dois pas risquer grand chose... <br /> <br /> Pour le mot "macérat", étant intéressée par l'orthographe ( bon, c'est mon métier en même temps, même s'il peut m'arriver comme tout le monde d'oublier çà et là quelques fautes... ^^ ), je me suis posé la question plusieurs fois : sur la plupart des sites on voit "macérât" alors que sur le dictionnaire c'est macérat, macérateur, macération... <br /> En fait macérât (avec accent circonflexe sur le a), c'est la troisième personne du singulier de l’imparfait du subjonctif du verbe macérer.<br /> Décidément la langue française est bien complexe ('_^) <br /> <br /> A bientôt Véro !
B
Cet article tombe à pic! Je me demandais justement quand j'utiliserai mon lierre! J'ai un macérât de pâquerettes qui va bientôt être prêt d'ailleurs mais je l'ai fait dans de l'huile, je suivrai tes conseils pour celui-ci.
Répondre
F
Eh bien tant mieux, c'est super ! Et c'est tellement simple ^^<br /> <br /> Moi aussi j'ai mes macérats de bellis (huileux aussi, je crois que ça correspond mieux pour les pâquerettes) qui seront bientôt prêts. <br /> Mais comme il m'en reste un peu de l'an dernier ( j'en avais fait pas mal et il n'a pas bougé ) je le termine et laisse les nouveaux macérer encore, puisque plus on attend meilleurs ils seront... <br /> <br /> Je pense que je tenterai bientôt celui de concombre avec cette méthode (◠‿◠)